J’ai dépassé mon syndrôme de l’imposteur et ma vision du travail-souffrance. 

Nathalie Glorel
Fondatrice d’Intersection, conseil en stratégie de communication

La situation d’avant

Nathalie avait créé son entreprise de conseil en communication quelques années auparavant, et venait d’avoir un enfant : son travail fonctionnait très bien, ses clients étaient satisfaits, mais elle se retrouvait épuisée et débordée. Elle ne voyait pas comment elle allait pouvoir continuer ainsi. Heureusement, la création et l’animation du rendez-vous des entrepreneuses de Sciences-Po Paris lui donnait de l’énergie.

En travaillant avec Chine

Ce qui a particulièrement aidé Nathalie, c’est de réfléchir au cadre qui lui convenait le mieux et de le poser avec ses clients. En travaillant sa relation avec ses clients, même avec les plus exigeants, elle a pu déployer toute son expertise et son expérience et retrouver son équilibre de vie. Elle s’est aussi positionnée différemment, et a pu passer une étape importante dans le développement de son activité notamment en devenant plus stratégique.

Les résultats : elle en parle le mieux 

Chine fait partie des rencontres déterminantes dans ma vie d’entrepreneure. 

Tout ce travail de coaching m’a permis de repositionner mon activité afin de me consacrer au conseil et à la stratégie chez mes clients, des missions qui me passionnent et qui sont bien plus rémunératrices !

Aujourd’hui, je travaille moins mais mieux, et j’ai trouvé un bien meilleur équilibre vie pro / vie perso.

J’ai réussi à lever les freins qui m’empêchaient de travailler dans le confort.

Si une personne se questionne sur le travail de Chine, qu’elle me contacte par mail et je me ferai un plaisir de lui parler de mon expérience !

Lien Linkedin.