Avez-vous l’impression de réussir ou bien d’échouer

Woman Impact : Flash Coaching de Chine du Samedi

Savez-vous que la réussite professionnelle est un sentiment ?

Et que l’on peut choisir de se parfumer de ce sentiment de réussite ?

Comme le matin, je me parfume de mon parfum préféré – en ce moment, un néroli intense, en pschitt… Je peux aussi m’asperger de ce sentiment de réussite !

Et vous aussi.

Dans votre vie professionnelle, en général, avez-vous plutôt l’impression d’être dans la réussite ? Ou plutôt l’impression d’être en échec ?

Faites-vous partie de ces femmes qui réussissent super bien sur le papier, qui ont un profil Linkedin parfait, qui cochent toutes les cases des grandes écoles, le super job, mais qui ont pourtant l’impression de rater leur vie professionnelle ?

Ou bien à l’inverse, de ces femmes qui ne réussissent pas particulièrement, mais qui sont hyper heureuses et épanouies ?

Dans ce Flash Coaching, je vous parle de la réussite : car la réussite est un sentiment.

Et vous pouvez choisir de ressentir – ou pas – ce sentiment de réussite.

La réussite professionnelle est un sentiment : vous pouvez choisir de vivre dans la réussite – ou de vivre dans l’échec

Pour moi, parmi toutes les choses qui ont changé ma vie, il y a le fait de comprendre que la réussite professionnelle, c’est un sentiment.

Comme en amour, je peux me mettre dans le sentiment d’être amoureuse – ou pas.

C’est pareil avec la réussite. Je peux me mettre dans ce sentiment d’être en train de réussir.

Et aussi, à l’inverse, je peux me mettre toute seule dans le sentiment d’échec.

L’échec aussi : je peux me mettre seule dans ce sentiment d’échouer

Comme je m’autorise jusqu’à 30% d’erreurs dans mon travail, j’arrive à voir les moments où ça ne marche pas. Comme je les vois, je peux m’améliorer et devenir de meilleure en meilleure. 

Vivre avec ce sentiment de réussite, cela ne veut pas dire que c’est l’orgasme permanent, le feu d’artifice tout le temps, et que tout le monde me dit que je suis formidable, que je travaille tout le temps très bien. Non, c’est cette impression que je suis en train de réussir, que je suis sur le chemin de réussite.

Comment rester dans ce sentiment de réussite ?

Une des façons de vous mettre dans la réussite, c’est de faire un bilan régulièrement. 

Notamment en faisant le “rendez-vous avec vous-même” chaque semaine. (lien vers la page du site)

En plus de célébrer tout ce que vous avez accompli, et de reconnaître nos erreurs, car tout le monde en fait. Car quand on les reconnaît, alors on peut apprendre de nos erreurs, et ne pas se dire : « Ça y est, je me suis plantée, c’est foutu.” Et plutôt se dire : “Qu’est-ce que j’apprends de cette erreur pour que la prochaine fois ça se passe mieux ?”

Plus vous allez vous mettre dans ce sentiment de réussite, plus vous allez réussir

Je vous souhaite de pouvoir vivre votre vie professionnelle en vous sentant – le plus souvent – dans ce sentiment de réussite. 

Pour vous aider, j’ai créé un stage de deux jours à Paris qui se passe en février.

Permission de réussir

Oui, la réussite est aussi une permission que l’on peut se donner.

Si vous ne l’avez pas déjà reçue, vous pouvez aller la chercher à tout moment. 

Il n’est jamais trop tard pour vous donner cette permission de réussir.

Ni pour vous mettre dans ce sentiment de réussite

Si vous êtes tentées par l’aventure Woman Impact, prenez rendez-vous avec Julia.

Elle fait partie de l’équipe pour répondre à vos questions, vous aider à clarifier vos objectifs et voir si le programme Woman Impact peut vous aider.
C’est confidentiel, gratuit, et sans pression de vente. 

La peur de l’échec bloque le sentiment de réussite

  • Savez-vous que la peur de la réussite a un sens, tout comme la peur de l’échec ? 
  • Est-ce que vous comprenez ce qui se cache derrière ces peurs ?  
  • Comment les interprétez-vous ?
  • Êtes-vous prêtes à sortir de votre zone de confort ? 
  • Êtes-vous prêtes à prendre des risques ou avez-vous peur de perdre de l’argent ou du temps ?
 

La plupart du temps, c’est le regard des autres qui vous bloque. Cela peut être des collègues, votre boss, des amis ou des proches. Ce paramètre vous empêche d’avoir l’état d’esprit adapté et cela ne fait que créer de l’anxiété. 

En effet, vous avez l’impression permanente que ces personnes vont vous juger en cas d’échec, et cela peut affecter votre épanouissement professionnel, ce qui fait que vous n’osez pas faire le pas qui vous mènera vers la réussite.

Il faut donc en premier lieu vaincre la peur d’échouer, aller de l’avant, et éviter la procrastination

Le manque de confiance en soi est aussi un facteur d’échec. Même si il faut sortir de notre zone de confort, il faut quand même être à l’aise. Plus vous le serez, moins vous aurez peur. À contrario, plus vous douterez de vous, plus vous aurez peur de l’échec, car vous allez accorder plus d’importance à ce que pensent les autres. 

Entre temps, accordez-vous du temps pour vous. Vous êtes la personne la plus importante dans votre vie. Il faut lâcher prise et faire des activités qui vont vous mettre dans votre zone de génie, là où vous allez utiliser vos talents. 

Aussi, essayez de ne pas trop culpabiliser. Réussir, c’est surmonter l’échec, apprendre de ses erreurs, se surpasser, et surpasser les autres. Échouer est donc une partie intégrante du processus de la réussite, comme  J.K Rowling, l’auteure de Harry Potter, qui s’est fait refuser 12 fois son manuscrit avant de trouver une maison d’édition qui accepte de publier son livre.

 Elle était déjà sur le chemin de la réussite, elle vivait ce sentiment de réussite en écrivant son premier ouvrage et même quand elle recevait une lettre de refus. C’est d’ailleurs pour cette raison que, de nos jours, lors des entretiens d’embauche, l’employeur pose la question : “Savez-vous reconnaître l’échec ?”, “Parlez-moi d’un de vos échecs professionnels, comment avez-vous surmonté des difficultés ?”

Vous aurez plus de chance en expliquant comment vous avez appris de vos erreurs, qu’en affirmant tout simplement que vous n’avez jamais échoué. 

Ne pas être trop perfectionniste

Après la mise en œuvre des deux conseils précédents, vous pouvez penser à un échec et réfléchir sur ce qui s’est réellement passé. Prenez le temps de faire une analyse constructive. 

C’est comme le bilan de fin d’année dans les sociétés, mais sur vous-même. J’appelle aussi ça, le rendez-vous avec moi-même. Ce n’est pas parce que vous avez reçu un retour négatif de la part de votre boss ou de votre client que tout est perdu. 

C’est totalement OK de ne pas être parfait.

Tant que vous adoptez l’état d’esprit d’être dans la réussite, alors vous allez avancer, apprendre de vos erreurs et ainsi, vraiment réussir professionnellement et en être heureuse. 

Réussir sa vie professionnelle commence par cet état d’esprit de se mettre dans ce sentiment de réussite. 

Il y aura forcément des déceptions, des blocages, des “erreurs”… Mais si vous restez dans ce sentiment de réussite alors vous aurez les ressources en vous pour relativiser et ne pas avoir peur de ces “échecs”.

Comme le disait Nelson Mandela, prix Nobel de la paix : “Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends”. Ainsi, cumuler les échecs professionnels n’est certainement pas chose aisée. Par contre, si vous appliquez ces conseils, et si vous vous donnez la permission d’échouer, alors vous aurez moins peur et vous saurez mieux anticiper et vous pourrez retrouver ce chemin de la réussite, de votre réussite, qui est unique car c’est la vôtre.

Oser prendre des risques

Cela rejoint les idées plus haut. Si vous ne prenez aucun risque par peur d’échouer, vous avez également peur de réussir, car si vous ne sautez pas le pas, vous n’allez jamais savoir. Donc, vous pouvez sauter le pas tout en restant réaliste par rapport aux objectifs et aux résolutions

Vous donner la permission de sortir de votre zone de confort – si c’est le bon moment pour vous – permet d’explorer de nouveaux horizons, de savoir quelles sont vos limites. 

Grâce à ces clés, en vous mettant dans ce sentiment de réussite, vous aurez alors moins peur des échecs professionnels et vous serez, vraiment, en train de réussir. C’est tout ce que je vous souhaite, de vivre et travailler le plus possible dans ce “sentiment de réussite”.


Je suis Chine Lanzmann, la coach des femmes leaders

Si vous voulez en savoir plus sur moi, j’ai écrit le Guide de l’Auto-Coaching pour les Femmes, devenu l’ouvrage de référence du coaching des femmes leaders. Cliquez ici

Retrouvez-moi sur Linkedin – c’est là où je suis le plus, Facebook et Instagram.